vendredi 01 dcembre 2023

F comme Feldenkrais

 « Entraîner un corps à perfectionner toutes les formes de configurations possibles de ses membres ne change pas seulement la force et la flexibilité du squelette et des muscles, mais entraîne un changement profond et bénéfique dans l’image de soi et dans la qualité de la réalisation de soi »
(Moshe Feldenkrais)

Habiter son corps en pleine conscience et le réconcilier avec l’esprit via le mouvement juste : telle est la voie d’harmonie proposée par la méthode Feldenkrais.
Une unification de l’être en douceur, pour une action en profondeur.
Un chemin de transformation.

« Je ne cherche pas la souplesse des corps, mais celle du système nerveux. Ce que je cherche, c’est restaurer chaque personne dans sa dignité humaine », déclarait Moshe Feldenkrais. En effet, même si cette méthode psycho-corporelle globale tourne autour de l’art du mouvement, il ne s’agit pas de gymnastique dans le sens traditionnel du terme. Point question, ici, de muscles saillants, de dressage corporel ni d’efforts douloureux ! On tend, au contraire, à prendre conscience de son corps de la manière la plus subtile qui soit, tout en cherchant à le libérer de ses carcans (fonctionnels, psychologiques, cellulaires).

La méthode Feldenkrais privilégie l’unification de l’être, l’exercice à son rythme personnel, l’harmonie en douceur. Ce qui n’exclut pas, loin de là, un mieux-être physique et psychique, une amélioration de la silhouette et un soulagement des douleurs corporelles. Une plus grande respiration de l’être, au sens propre et figuré.

L’apprentissage de nouveaux schémas de mouvements nous permet d’augmenter nos choix, et par là même, de développer notre capacité d’adaptation à de nouvelles situations. En cherchant une plus grande efficacité, une meilleure mobilité et une économie d’énergie, cela permet de trouver des capacités inattendues, un certain savoir-faire dans nos gestes et dans l’ensemble de nos fonctions. Une voie de bien-être en mouvement, qui dépasse le cadre corporel. « Si vous savez ce que vous faites, vous pouvez faire ce que vous voulez », disait Moshe Feldenkrais…

En chemin
Feldenkrais a fait une synthèse sensible de diverses approches de mieux-être et courants initiatiques : arts martiaux [il a été l’une des premières ceintures noires de judo en Occident], yoga, méditation,… De sa formation d’ingénieur physicien, il a tiré une conception du corps comme réalité physique, où tenir debout relève d’un jeu de forces. Une blessure au genou le tourne alors vers la compréhension de la mécanique interne du corps, du mouvement et de son organisation dans le système nerveux.

Le choix du mouvement comme moyen d’action principal pour faire progresser l’image de soi repose sur la notion d’unité corps/esprit et de neuroplasticité du cerveau. Le mouvement est révélateur de notre façon d’être au monde et d’agir. Mais le mouvement, c’est aussi la transformation…Cette pédagogie originale permet donc de renouer avec la souplesse du corps et de l’esprit. Mais aussi de déployer des aptitudes insoupçonnées. Quel que soit l’âge, chacun peut aller vers un mieux-être, sur tous les plans et vers une liberté de mouvement essentielle.

En pratique
Deux voies pour explorer la méthode Feldenkrais. L’Intégration fonctionnelle (IF) se vit en séance individuelle. Le thérapeute guide l’apprentissage en utilisant le toucher et des séries de mouvements doux pour permettre de prendre conscience de son schéma et vécu corporels. Selon les personnes, le ressenti est différent, mais des similitudes se dégagent. Ainsi, ai-je terminé plusieurs séances par une sensation de légèreté, de souplesse et l’impression d’être vraiment plus grande (très étonnant !). Avec une respiration plus libre, également, et l’impression d’avoir plus « d’espace » à l’intérieur du corps. De nombreux témoignages de patients vont dans le même sens.

Dans les ateliers en groupe, ou Prise de conscience par le mouvement (PCM), l’enseignant guide chacun des participants dans la découverte de sa propre façon de bouger et ouvre le champ à l’exploration d’autres possibilités, en fonction de ses besoins spécifiques et de ses limites propres. Lors d’une séance de découverte du plancher pelvien et de mobilité du bassin, c’est incroyable les découvertes des participantes quant à leur propre corps et fonctionnement ! Chacune est repartie plus souple du bassin…et en plein accord avec sa féminité. Idem, lors d’ateliers de voix, j’ai découvert comment le palais n’est pas immobile et peut bouger pour « arrondir » la voix et améliorer le passage du souffle. « Rendre l’impossible possible, le possible facile et le facile élégant », disait Feldenkrais…

Carine Anselme

À lire
Énergie et bien-être par le mouvement
, Moshe Feldenkrais, éd. Dangles.

LIVRES

ACTIVITES

ABÉCÉDAIRE