samedi 02 dcembre 2023

C comme Cuirasse

«  Nous avons, dans la profondeur de notre corps, un cœur, un centre, un lieu où repose notre essence, notre être. Le cœur de notre corps n’est pas notre cœur physique, il est le noyau (…) Dans le cœur de notre corps reposent la sérénité, l’harmonie, le bonheur, tout comme la profondeur et la légèreté de l’être. (…) Pour faire ce voyage vers la profondeur, il suffit de se dégager de ses différentes cuirasses »
(Marie Lise Labonté)

Envie de laisser tomber ces « cuirasses » qui vous empêchent d’accéder à la sérénité ?  En proposant un travail conjoint sur le corps et la psyché, la MLC ®, Méthode de Libération des Cuirasses,  prend en charge la globalité de « l’être », pour un mieux-être profond et durable.

Adolescente, Marie Lise Labonté est atteinte d’arthrite rhumatoïde. Après des années de souffrance, elle ne supporte plus ce « corps perdu », comme elle l’appelle. Cette tête séparée de son corps, ce corps séparé de sa tête… Elle entame un cheminement personnel, en puisant aux sources de divers courants, comme l’antigymnastique (méthode Thérèse Bertherat), mais aussi le Rolfing (Ida Rolf), la fasciathérapie (Ch. Carini et D. Bois), l’imagerie mentale de guérison (Dr Simonton), ou encore l’enseignement de Wilhelm Reich. Un chemin, ponctué par sa guérison et parsemé de recherches – notamment sur les cuirasses et la relation intime entre corps et esprit – qui la conduit à élaborer sa méthode personnelle.

Résumée en une phrase, la MLC®  ou Méthode de Libération des Cuirasses propose une « libération psycho-corporelle par le mouvement ».

Sus aux armures rouillées !
Comment se sont formées ces cuirasses ; blocages, croyances et résistances enkystés dans le corps ? Pour Marie Lise Labonté, elles se sont formées «  pendant la vie intra-utérine ou dès la naissance et au fur et à mesure que se construit notre personnalité, dans notre relation aux autres et à nous-mêmes. Elles se sont formées  à mesure que nous avons dit « non » à la vie, « non » à l’amour, « oui » à la peur, « oui » à la résistance et « oui » à la négation de nous-mêmes »*. Au fil, également, de nos poings serrés, mâchoires crispées, dos courbé et respiration en apnée. Des cuirasses qui divergent selon chacun, empêchant de vivre pleinement. La MLC® invite à «  enlever les couches, les pelures, oser secouer les armures intérieures et retrouver la spontanéité du geste, de la respiration, de l’expression ; retrouver le mouvement de la vie ».

Une libération totale
Loin d’être froide et distante, cette méthode, basée sur la relation de cœur et l’écoute active, travaille sur « l’Être » dans sa globalité. Le principe, c’est que tout ce qui a été vécu est inscrit dans le corps. Par des mouvements psycho-corporels, on va déloger des choses inscrites, parfois très profondément. En libérant des couches musculaires, on libère aussi des couches psychiques. Un travail qui s’effectue en groupe (lors d’ateliers – ou plutôt de « classes », selon la terminologie canadienne – hebdomadaires, à la journée, week-end), ou en individuel. Au programme : un temps d’accueil, suivi d’un temps de mouvement (3/4 h / 1 h) et d’un temps de partage libre. Les mouvements se font seul(e), parfois à deux (dos à dos), et utilisent entre autres des instruments comme des balles de mousse, de tennis, des bâtons, des coussins,… On y retrouve aussi des techniques de dessin, de la visualisation (tout ce qui est non mouvement est lié à la pratique de chaque thérapeute). Sont également organisés des ateliers sur le travail des croyances.

Carine Anselme

(*) Au cœur de notre corps, se libérer de nos cuirasses, Marie Lise Labonté, Les Éditions de l’Homme.

 

LIVRES

ACTIVITES

ABÉCÉDAIRE